Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

COMMANDE du livre

 

 

couv photograffies- V1

 

eBook

 

Le Collectif des 12 Singes (blog, page fb) a lancé officiellement son 4è livre autoédité "Photograffi(ti)es d'Expressions Murales : Pierres Philosophales (Volume 1)" (aussi consultable en eBook, communiqué de presse pdf ici) à l'occasion des 5 ans de notre coopérative rédactionnelle (pour COMMANDER A PAS CHER, c'est par là)

 

  
eGalerie pour avoir du street-Art chez soi

16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 19:29

 

Document pdf interactif en téléchargement

{Un grand MERCI aux photograffeurs de tout le pays, qui nous ont aidé à améliorer ce document grâce à leurs bons conseils d'experts, cf. Retours des Artistes}

 

Prochaine balade photograffique sur Montpell' pour mettre tout ça en application : dimanche 25 mars, rendez-vous à 15h sur la place des Martyrs de la Résistance "street-artistique" (en face de la préf).

 

 

Visitez aussi  Défense et promotion du street-Art mad'in France  concernant le street-Art régional/provincial


 

 

Guide pour différencier le "bon photograffeur"

du "mauvais photograffeur"

 

 

Y’a le mauvais photograffeur, y voit un truc qui claque en yeux y shoot.

Le bon photograffeur y voit un truc, y shoot … mais c’est un bon photograffeur !

On peut pas les confondre !!!

 

 

amAl-Sticking20.jpg 

{œuvre et photo d’Al Sticking}

 

 

logo rouge mini

Photograffeurs des 12 Singes, admins des pages Street-Art mad’ in Montpellier, Street Art mad’ in France, Photograffeurs de Pierres Philosophales (graffiti à message écrit)

et organisateurs de balades photograffiques

 

 

 

 

Chasse à l’œuvre street-Artistique

 

 

Le terme de chasse est tout à fait adapté lorsque l’on part à la recherche de graffitis sur un territoire où les graffeurs n’ont pas leur tanière (donc en-dehors de tout ce qui est terrain vague, friche industrielle, ruine, infrastructure urbaine à l’écart des regards, etc.).

 

La première des choses est bien évidemment de bien choisir sa zone de chasse, sachant qu’il n’y a quasiment jamais de graff dans les réserves pavillonnaires (car les sentinelles du voisinage surveillent tout). Même en centre-ville, il y a des zones assez vierges en gibier graffique, également pour des questions de voisinage ou parce qu’il y a des monuments anciens (l’animal graffique Respecte la plupart du temps les vieux édifices qui ne sont pas à l’abandon ou négligés, notamment parce qu’il sait que sinon il prendra cher en amende s’il s’agit d’un bâtiment classé ou propriété d’institutionnel).

 

Une fois le terrain de chasse défini, comme pour un safari (photo ici), l’important est de focaliser son attention sur tous les éléments laissant envisager la présence d’une proie graffique ! Il faut donc porter son regard au loin afin de déterminer si telle rue / tel endroit a ou non un potentiel de shooting.

 

Si les murs sont trop propres pour être honnêtes, avec une différence de fraîcheur/teinte de peinture sur une certaine hauteur/largeur, il y a fort à parier que la police murale est passée il y a peu et donc que les proies graffiques ont déjà succombé aux coups de pinceaux des municipaux (ou de sociétés privées spécialisées).

Pour autant, si un mur vient d’être toyé (nettoyé dans le cas présent, sinon ce terme s’utilise plutôt pour dire que d’autres graffeurs/tagueurs ont recouvert – entièrement ou partiellement – une peinture précédente par la leur), cela offre une surface vierge pour de nouveaux graffs.

 

D’où l’importance de savoir détecter les différences de teinte, de texture, voire de volume, sur un mur, laissant supposer la présence d’un graff, d’un collage papier, voire d’un collage autre (céramique, plexiglas, support bois, etc.)

Dis-toi bien ami photograffeur qu’il faut se fier à ta vue, et que s’il y a doute, approche-toi pour être sûr.

 

Photo049.jpg 

Dans le cas de cette photo, le soleil n’aidait pas à voir l’œuvre d’Al Sticking, mais on se doutait que le mur nous cachait quelque chose, grâce à une faible différence de teinte, notamment sur la partie qui avait été repeinte dernièrement. En se positionnant différemment par rapport à la lumière, on a pu voir qu’effectivement il y avait un Jo l’Indien perché sur son cheval qui tirait à l’arc.

 

 

 

 

Ce qui vient d’être dit fonctionne bien évidemment dans les trois dimensions. Il faut donc regarder sur les côtés au niveau des murs, mais aussi :

 

Pdouble foot-eye

 

 

 

 

 

 

 

 

en hauteur sur les gouttières (416 et ses foot-eyes)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

smiley

 

 

 

 

 

 

 

 

ou les autres pans de murs (Smiley),

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo106.jpg

 

 

 

 

ainsi qu’au sol (surface de pochage de 3LP, car même la police murale ne va pas repeindre les trottoirs). Tu remarqueras que lorsque l’œuvre est au sol, c’est toujours bien de shooter aussi ses pieds, pour donner une idée de la taille.

 

 

 

 

 

Cadrage, angle de prise de vue, contextualisation

 

 

Dis-toi bien ami photograffeur que quelqu’un qui prend des risques judiciaires pour exprimer son Art sur les murs ne le fait pas n’importe où et n’importe comment (en règle générale en tout cas).

Shooter l’œuvre c’est bien pour en apprécier les détails, mais il faut aussi prendre en compte le contexte urbain dans lequel se trouve l’œuvre, sous différents angles. Ta mission est donc de rendre au maximum l’effet visuel ou le sens de la mise en scène pensé par le street-Artiste. Voici quelques conseils, car si nous ne sommes pas photographes, nous avons eu de bons profs photograffiques.


 

PPhoto016.jpg

 

 

 

Ainsi, si le graffeur/pocheur/colleur a utilisé les formes que "met à sa disposition" l’architecture de la ville, c’est dommage et même réducteur de s’en priver. Ici, Olivia De Bona a utilisé le cadre de fenêtre pour graffer un tableau architecturalement encadré : un gros plan sans ce contexte aurait perdu beaucoup de sa valeur esthétique. Dans l’absolu, pour vraiment faire ça bien, il faut également respecter les proportions des marges, donc là il manque quelques centimètres en haut à gauche pour avoir une harmonie des formes du cadre.

 

 

 

 

 

Idouble.jpg

 

 

 

 

 

Si vous avez plusieurs œuvres qui se répondent/complètent, autant les prendre toutes en même temps pour avoir une vue d’ensemble (bojos de Polar).

 

 

 

 

 

 

 

Photo138.jpg

 

 

Si XVI® (ou SeizeR) et Double H ont poché leur garde à vue ici, c’est bien parce qu’il y a un pochoir de caméra à droite indiquant « Stop control », lui-même posé là par rapport au fait qu’on soit dans la rue de l’herberie. Découpler tous ces éléments entre eux enlève le sens qu’ont voulu leur donner les différents street-Artistes qui se sont succédé dans ce contexte.

 

 

 

 

Amuse-toi à mettre ta touche créative personnelle

 

 

Une fois que les règles précédentes ont été respectées, le photograffeur "se doit" aussi (peut en tout cas), si possible, d’apporter sa touche (en cela, l’heure de prise de vue et la lumière sont essentielles, les photos de nuit étant aussi parfois excellentes). C’est fun et ça permet de développer sa propre créativité plutôt que d’être un simple shooter. Ainsi, il faut savoir reculer et zoomer plutôt que toujours prendre en moyenne ou courte focale, savoir faire deux photos (une du sujet, sans contexte, pour se rassurer d’avoir archivé, et ensuite faire une photo plus large avec plus de contexte et pouvoir choisir, ou pas, après), ne pas hésiter à composer avec des gens, des passants, prendre des éléments qui donne l’échelle. Bref, il faut oser l’expérimentation (toujours tenter, toujours essayer), oser sortir de la frontalité, essayer de composer entre le sujet (l’œuvre) et la rue (ou un chien, une poubelle, un élément de mobilier) pour équilibrer le cadre en donnant des "contrepoids".


 

Photo116

 

Que cela ait été pensé ou non par l’Artiste, nous avons vu que le spot en haut de l’avancée de toit pouvait ressembler à une souris selon comment on le photograffiait. Il faut donc ensuite se positionner correctement (en hauteur, contre-plongée, sur le côté) pour avoir l’effet recherché, ici surtout par rapport au câble du projecteur qui doit faire la queue de la souris.
{Animaux muraux}

 

 

 

 

Photo036.jpg

 

 

 

 

 

 

Dans le cas présent, c’est évident que Rankka n’avait pas prévu que son superbe pochoir soit aussi nullement détourné. Pour autant, il suffisait d’attendre qu’une charmante damoiselle passe pour utiliser à bon escient cet acte de vandalisme sur œuvre d’Art de rue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ampinguin.jpg

 

 

 

 

 

 

Pour finir, ça peut aussi être sympa de se mettre en scène par un jeu de miroir en utilisant son reflet dans une vitre, le sujet principal de la photograffie devant rester par définition le graff (sinon on fait un photomaton).

 

 

{collage poché du Collectif des Cerveaux-Lents}

 

 

 

 

 

 

Conclusion

 

 

Le but de ce bréviaire n’était pas de nous la jouer grands photograffeurs, mais plutôt de vous éviter des déconvenues comme nous avons pu en connaître en regardant nos shoots de "jeunesse" (photograffique).

Il n’y a rien de plus frustrant que de faire une balade/chasse photograffique pendant x heures et se rendre compte en rentrant qu’on aurait pu beaucoup mieux shooter si ceci si cela, et il est loin d’être garanti qu’à la prochaine sortie le/les graffiti(s) qu’on voulait reprendre soi(en)t toujours en place ou propre(s).

 

Comme disait Oliviero Toscani, le grand photographe notamment de United of Bande de Cons (pour rester dans les Inconnus du début), dans son émission sur Arte Photo for life | Les jeunes talents de la photographie, le cerveau et l’œil doivent travailler de concert pour imaginer en amont la photo puis c’est juste le corps qui positionne l’appareil pour finaliser le shooting. Même pas besoin de regarder le résultat puisqu’il est sensé représenter ce qu’on avait conceptualisé avant de déclencher la captation de la prise de vue !

 

Une fois à domicile, il ne te reste plus qu’à retoucher, un peu, les photograffies pour faire ressortir tel ou tel élément de l’œuvre (notamment si certaines couleurs sont effacées par le temps, la météo) ou de son environnement.

Tu peux aussi t’amuser à saturer les couleurs/teintes de tes photograffies pour un côté encore plus Artistique, mais souvent cela se fait au dépend de l’œuvre elle-même (quoi que, tout dépend justement comment et à quel point s’est fait).

 

 

NOTES IMPORTANTES :

 

  1. EVITE AU MAXIMUM d’inclure le nom de rue où tu as photograffié dans le cliché (sauf si ça a du sens par rapport à l’œuvre) ou ta communication web, on n’est pas là pour faciliter le boulot de la police murale (qui se débrouille malheureusement très bien toute seule et avec les délateurs), et donc si t’as en plus un géolocalisateur sur ton appareil c’est toujours mieux de purger les métadonnées du GPS. En outre, attendre quelques jours avant de publier une photo permet souvent à l’œuvre de rester en place plus longtemps.

  2. Lors de ta session photograffique, des passants te regarderont bizarrement parce que tu shootes des gouttières ou des pans de mur. C’est "normal", tu te feras même quelques fois engueuler parce que « c’est moche » et que ça « motive ces vandales à continuer de salir nos (beaux) murs (gris) ». Mais tu rencontreras aussi des gens qui se demandent ce que tu photograffies et pourquoi, quel est le nom de l’Artiste, qu’ils ont déjà vu ailleurs, etc. Il est important pour le street-Art et sa reconnaissance de discuter poliment avec les gens, encore plus avec les riverains, et leur expliquer qu’il y a du "beau" et du "moche" (même si les goûts et les couleurs, hein ?!) et que beaucoup de graffs sont de vraies œuvres d’Art offertes au public plutôt que de moisir dans un musée ou réservées à une "élite" en galerie (ça ne viendrait pas à l’idée du plus obtus d’effacer un Banksy, d’ailleurs à Montpellier même les Space Invader accessibles n’ont pas été repeints par la mairie, et relativement peu dégradés, même dix ans après leur pose).

  3. Une toute dernière chose : quand tu prends ton temps pour bien te positionner alors que t’es au milieu du passage, tu as le devoir de remercier les gens qui s’arrêtent le temps que tu shootes, question de politesse envers ceux qui Respectent ton taff (photo)graff !!! Pour autant, l’inclusion d’un passant dans la photo de street-Art non seulement donne vie à l’œuvre, permet de bien insérer l’Art urbain dans l’environnement d’une ville active mais donne aussi parfois des petits miracles de coïncidences entre l’œuvre et le passant.

 

 

 

!!! BONNES PHOTOGRAFFIES, à PARTAGER avec la COMMUNAUTE,

le vrai propriétaire des clichés restant toujours légalement le graffeur qui offre ses œuvres au public !!!

{la mission du photograffeur étant de les sublimer par son regard personnel}

Repost 0
Published by Photograffeurs de Pierres Philosophales - dans Street-Art à Montpellier
commenter cet article
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 15:42

 

Nouveau blog dédié au street-Art de Montpellier : http://streetart-montpell.over-blog.net


 

Photo014-copie-1

 

 

Merci à tous ceux qui ont assisté à cette dernière balade photograffique de la saison [car après il fera trop fraîchouille et qu'on a bizef de boulot pour sortir deux livres à Noël, "Des Démons des Mots font Démo sur Dix Maux" (http://collectif12singes.over-blog.com/categorie-10612100.html) et le volume 2 de "Photograffi(ti)es d’Expressions Murales : Pierres Philosophales" (voir le premier volume en eBook sur http://issuu.com/collectif12singes)].

 

Voici donc les résultats photograffiques de cette balade (plus des graffs effacés entre-temps), sachant que les oeuvres déjà vues sur le parcours sont déjà présentées dans nos précédents billets, voir l'article  Défense du street-Art, à Montpellier comme ailleurs  qui retrace nos 5 autres balades mais aussi le très bon article d'un des baladeurs (http://leblogde-sam.blogspot.com/2011/10/balade-photograffique-montpellier.html). Pour avoir une vision globale du street-Art à Montpellier, passez voir notre page dédiée sur fb (consultable sans compte facebook) :


 


 

 

Photo012-copie-1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Portrait poché par XVI® et Double H, effacé depuis (avec un  bojo de Polar au sol)

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

Photo013-copie-1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo110

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Egalement effacé, notez qu'on a contextualisé ce gars qui cajole un canard avec la signature de Loko (fou en espagnol), un des grands anciens du graff montpelliérain.

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo001-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Celui-ci est tout frais, de l'autre côté de la cabine il y a un colporteur de journaux Licence H

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Photo052-copie-1

 

 

 

 

 

 

 

 

Le colporteur de Licence H, 1ère presse à lire aux chiottes et signée "Collectif des Cerveaux-Lents", agrémenté d'un géolectric (dessin géomètrique faisant penser à un circuit électrique)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo020--2-.jpg

 

 

 

 


 

 

Une mouche très bien contextualisée sur une poubelle (à verre), malheureusement recouverte par une affiche de l'Antirouille (grrr :-s)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo019--2-.jpg

 

 

 

 

 

 

Vers la gare, avec un disque spirographié

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo024--2-.jpg

 

 

 

 

 

Renseignements pris, ce ne sont pas des antennes mais des doigts ensanglantés qui lui sortent des yeux (quand c'est trash comme ça, c'est signé Collectif des Cerveaux-Lents ... et on adore ;-)

 

 

 

 

 

 

Photo005--2-.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une femme qui se fait transpercée par un couteau, dessin issu d'un livre sur les films d'horreur des années 60-70.

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Photo027-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Beaucoup de géolectric rencontrés sur la route

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo012--2-.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo106.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo047-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

Un combo avec aussi un foot-eye de 416 (en haut à gauche), un robot de OneVis et un personnage de Bernabé Pop-Artos

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Photo013--2-.jpg

 

 

 

 

 

 

Les foot-eyes de 416 ne sont pas que des stickers (à couleurs et motifs différents), ils sont aussi pochés !

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo024--2--copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Pochoir d'Obscene-Puppet (malheureusement effacé)

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo011.jpg

 

 

 

 

 

 

Pat Hat, que l'on trouve plutôt (et souvent) dans le canal du Verdanson

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo017--2-.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Une oeuvre de Dr Gachett, venu de la planète Mars pour exposer la veille à la soirée SQUEEZE Stupéfiante (cf. http://collectif12singes.over-blog.com/article-videoprojection-graffiquement-hallucinante-soiree-stupefiante-squeeze-84863241.html)

 

 

 

 

 

 

 

 

anboa-chapeau-petit-prince.jpg

 

 

 

 

 

 

Non, ce n'est pas un chapeau mais un boa qui a mangé un éléphant (amis lecteurs du Petit Prince, salut)

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo016--2-.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pandi Panda échappé du "Mystérieux voyage de Marie-Rose" (hum, désolés pour la référence Goya-esque)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo009-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Un nouveau sticker "m"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo015 (2)

 

 

 

 

 

 

Après des lions aux Beaux-Arts, voici des tigres (voire plutôt des guépards)

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo014--2-.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un Smoking Man de 3LP (lui qui posait plutôt aux Beaux-Arts, mais toujours au sol)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo175.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Là encore de très belles oeuvres effacées

 

 

 

 

 

 

 

Photo022--2-.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chameau de Sunra et un roi Sarko Ier illustrant bien notre république bananière

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo002-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Collage toujours de Sunra

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo004--2-.jpg

 

 

 

 

 

Ah, si tous les conteneurs pouvaient être re-stylisés par Loko ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo007-copie-2.jpg

 

 

 

 

 

 

Le rêve africain est de voir autre chose que des palais

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo008-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

et des lézards/salamandres !

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Photo004-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un quetzalcoatl d'Oré, en vacances depuis Caen 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo026-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo157.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo173.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


ore.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Pmaternelle.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Comme nous l'avions annoncé, il y avait beaucoup de collages dans cette rue mais tous ont disparus, en voici donc quelques-uns :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo095.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

il y avait beaucoup de collages d'enfants des rues (de la Belle-Epoque jusqu'aux années 50)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo103.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo098.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo099.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo076.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Parallèlement aux enfants, les grands font la Révolution

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo078.jpg

 

 

 

 

 

 

 

avec ces reprises de dessins sur la Commune de Paris (1871) non loin de la libraire Anarchiste.

 

 

 

 

 

 

 

Photo085.jpg

 

 

 

 

 

 

Il y a des Pétroleuses (qui ont mis le feu aux bâtiments représentant le pouvoir qui a cédé devant les Prussiens)

 

 

 

 

 

 

 

Photo077.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

et des Partageux qui réclament la Pain à coup de drapeau blanc,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo089.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

mais nous on préfère ceux qui mène la Lutte à outrance (mot d'ordre et drapeau noir à l'origine de la symbolique Anarchique)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Photo030-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce superbe collage d'Al Sticking n'aura pas tenu bien longtemps, malheureusement c'est la rançon de son succès car les gens qui apprécient à raison son travail tentent de décoller ses oeuvres pour les ramener à la maison :-s

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo027--2-.jpg

 

 

 

 

 

 

Superbe contextualisation de son célèbre indien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo002--3-.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et encore un très beau collage d'Al pour finir la balade.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Passionnés de street-Art et de graffiti au sens large, administrateurs de la page (consultable même sans compte facebook), le staff graff du Collectif des 12 Singes (Photograffeurs des 12 Singes, Photograffeurs de Pierres Philosophales) cherche à faire partager son goût pour l'Art mural (cf. " Défense du street-Art, à Montpellier comme ailleurs ", avec une présentation  vidéo et un fascicule téléchargeable pour promouvoir le street-Art local, ainsi que les résultats photograffiques de nos précédentes balades).

 

 

Repost 0
Published by Photograffeurs de Pierres Philosophales - dans Street-Art à Montpellier
commenter cet article
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 10:10

 

Nouveau blog dédié au street-Art de Montpellier : http://streetart-montpell.over-blog.net


 

 

 

photograffeurs 12 singes

 

 

 

j'aime nova

 

 

 

À l’occasion de la Grande Tournée de radio Nova et de son passage à Montpellier, notre rédac’ "chef" Al LU-SINON a présenté mardi 2 août nos balades photograffiques dans l’Ecusson de Montpellier.

 

 

 

 

 

 

 

 

{retrouvez ci-dessous les liens des Artistes mentionnés}

 

(interview du photograffeur Al LU-SINON par Armel sur Nova,

 MERCI à toute l'équipe)

 

 


A l’occasion de l'Assomption, nous ferons une 5è balade photograffique dans l’Ecusson à la recherche de graffitis (pochoirs, collages et stickers) pour monter, comme Marie, au 7è ciel - visuel - grâce aux talentueux Artivistes locaux.

*** RENDEZ-VOUS le lundi 15 août (jour férié) à 15h sur la place des Martyrs de la Résistance "street-artistique" (en face de Guibert jeune, entre la préf et Virgin) ***

 

 

Administrateurs de la page (consultable même sans compte facebook) où vous pouvez partager vos pépites graffiques, nous organisons régulièrement des balades photograffiques pour montrer comment chasser les graffiti et mieux (re)connaître les street-Artistes.


Voyez déjà les compte-rendus de nos précédentes balades photograffiques sur



 

 

Passionnés de street-Art et de graffiti au sens large, le staff graff du Collectif des 12 Singes (Photograffeurs des 12 Singes, Photograffeurs de Pierres Philosophales) cherche à faire partager son goût pour l'Art mural (cf. " Défense du street-Art, à Montpellier comme ailleurs ", avec une présentation vidéo et un fascicule téléchargeable pour promouvoir le street-Art local).

 

 

 

Comme indiqué durant l'émission, les Photograffeurs des 12 Singes tiennent à remercier les graffeurs sans lesquels nous n'aurions rien à shooter :

 

Zest

 

 

 

 

 

 

Zest qui n'a malheureusement pas pu être présent et graffer en live

 

 

 

 

 

 

 

Montana Zest Mist Smole Momies Fode

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et les 4 autres fantastiques (Mist, Momies, Smole, Fode) qui exposent au Montana Shop jusqu'au 17 septembre 2011.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo097

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jonnystyle (page fb ; album dédié sur notre page) et sa moustache

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Al Sticking2

 

 

 

 

 

 

 

 

Al Sticking (profil fb ; album dédié sur notre page)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Polar bojos

 

 

 

 

 

 

Polar et ses bojos ( album dédié sur notre page ; chasse de ses personnages graffés)

 

 

 

 

 

 

 

 

Cerveau Lent volant

 

 

 

 

 

 

Collectif des Cerveaux-Lents (album dédié sur notre page)

 

 

 

 

 

 

 

3LP-1

 

 

 

 

 

 

 

3LP

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

foot-eye

 

 

 

 

 

 

 

416 et ses foot-eyes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

anAlexandra Aghazarian9

 

 

 

 

 

 

 

XVI® (Seize®) et Double H

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5t1k OneVis


 

 

 

 

 

One Vis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo022

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Obscene-Puppet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bernabé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bernabé Pop-artos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et tant d'autres graffeurs qui nous en mettent plein les mirettes

 

pinceau power

 



 

riez riez de votre réussite personnelle avant de pleurer d

 

 

 

Comme écriveurs passionnés de bon mots (cf. notre prochain livre "Des Démons des Mots font Démo sur Dix Maux", le message mural photograffié à Marseille en mars 2009 "Riez, riez de votre réussite personnelle avant de pleurer de notre échec collectif"

 

 

 

 

 

 

nous a donné l'idée d'autoéditer "Photograffi(ti)es d’Expressions Murales : Pierres Philosophales", 123 trios de photos de graffs à message écrit pour une philo de folie.

 


couv-V1

(cf. Communiqué Presse Photograffi(ti)es Communiqué Presse Photograffi(ti)es et la page facebook http://www.facebook.com/pages/Photograffeurs-de-Pierres-Philosophales/182919405765)

 

Pour COMMANDER, voyez http://collectif12singes.over-blog.com/article-soutenez-nous-commandez-nous-64835806.html

Repost 0
Published by Photograffeurs de Pierres Philosophales - dans Street-Art à Montpellier
commenter cet article
23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 17:06

 

Nouveau blog dédié au street-Art de Montpellier : http://streetart-montpell.over-blog.net


 

 

Passionnés de street-Art et de graffiti au sens large, le staff graff du Collectif des 12 Singes (Photograffeurs des 12 Singes, Photograffeurs de Pierres Philosophales) cherche à faire partager son goût pour l'Art mural (cf. également "Graffiti : Histoire d'une expression populaire".

 

fascicule Montpell' s'ouvre au street-Art

 

 

 

 

 

N'hésitez pas à partager ce  Fascicule street-Art à Montpell v1 Fascicule street-Art à Montpell v1 pour admirer l'Art mural local, puis regardez et partagez d'autres photograffies dans .

 

 

 

 

 

 

 

 

Le graffiti ne salit rien,

au contraire il embellit tout

 

 

Alors que le graffiti est né en France au début des années 80, que la scène montpelliéraine était diverse et variée dans les années 90 (mais en marge), voici que le street-Art décore toute la ville depuis quelques ans.

Le street-Art ‑ véritable phénomène social à base de peinture, pochoir, collage ‑, est entré dans des galeries prestigieuses et autres institutions (fondation Cartier, Palais de Tokyo ‑ à Paris, etc.). De son côté, Montpellier valorise depuis longtemps des façades grâce à des trompe-l’œil (forme légale de fresque graffiti), a fait appel au graffeur prolifique Jonnystyle pour promouvoir les Estivales 2010, a permis la décoration de l’Arena par le colleur reconnu FKDL.

 

Ville dynamique et jeune, Montpellier voit se développer de nombreux nouveaux talents, dont certains s’exportent très bien dans de grands évènements et lieux, en France comme à l’étranger. Malheureusement, des créations graffiques véritablement artistiques sont très souvent effacées trop rapidement, sans prendre en compte leur côté esthétique, qui plaît pourtant à un public toujours plus hétéroclite.

À l’heure où Sète ambitionne, avec son musée à ciel ouvert, de devenir un haut lieu du street-Art, nous souhaiterions vivement que de si belles œuvres soient pérennes dans le temps, pour le plus grand plaisir des passants et des touristes !

 

hibou

Ne laissons plus la créativité murale se faire plumer, encore moins se faire effacer : l’Art ne doit plus être sélectif et enfermé dans les musées mais doit être ouvert à tous et s’offrir au regard des passants

 

 


   
Voici une vidéo de ce que nos murs nous donnent à voir pour qui sait les regarder {avec : Al Sticking, des bojos de Polar (que l'on chasse ici), Moustache-XVI, 3LP, Collectif des Cerveaux-Lents, éditeurs du magazine Licence H (cf. la première édition sur http://www.calameo.com/read/000403340ce0529aa011d), Aleister 236 / MC1984, 416}

 

 

Nous organisons régulièrement des balades photograffiques pour montrer comment chasser les graffiti et mieux (re)connaître les street-Artistes. Voyez déjà nos compte-rendus sur

 

Le Collectif des 12 Singes a également autoédité "Photograffi(ti)es d’Expressions Murales : Pierres Philosophales", 123 trios de photos de graffs à message écrit pour une philo de folie.


couv-V1

(cf. Communiqué Presse Photograffi(ti)es Communiqué Presse Photograffi(ti)es    et la page facebook http://www.facebook.com/pages/Photograffeurs-de-Pierres-Philosophales/182919405765)

 

Pour COMMANDER, voyez http://collectif12singes.over-blog.com/article-soutenez-nous-commandez-nous-64835806.html

Repost 0
Published by Photograffeurs de Pierres Philosophales - dans Street-Art à Montpellier
commenter cet article
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 16:55

 

Nouveau blog dédié au street-Art de Montpellier : http://streetart-montpell.over-blog.net


 

 

 

bec de jazz

 

 

Merci à Adrien Tache qui nous a refilé certaines de ses photograffies

 

La prochaine balade photograffique aura lieu le 14 juillet, cf http://collectif12singes.over-blog.com/article-balade-photograffique-pour-feter-la-prise-du-stencil-77378017.html (inscription sur l'évènement facebook)



 

 

SupaKitch

SupaKitch2

 

 

 

Merci à OneVis qui nous a montré ces vieux collages de SupaKitch, street-Artiste montpelliérains qui depuis fait son chemin à New-York

 

 

 

 

 

5t1k OneVis

 

 

 

 

 

Voici d'ailleurs un des fameux robots de OneVis (lui-même grand collectionneur de robots des années 50), là accompagné d'un tube de colle 5T1K, qui colle tout le temps,

 

 

 

 

 

 

 

OneVis

 

 

 

 

 

 

 

 

et ici d'une fleur-sticker

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Obscene-Puppet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour rester dans les collages (les pochoirs arrivent un peu plus bas), voici un chat de Obscene-Puppet,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bernabé

 

 

 

 

 

 

 

 

Bernabé aussi était dans le coin, chantant JJG.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Al Sticking Montpellier Reine

 

 

 

 

 

 

Quelques parachutes d'Al Sticking étaient encore en place (beaucoup avait déjà été enlevés ou arrachés pour tenter de les ramener à la maison), après avoir balisé le circuit de la Montpellier Reine, une course à pied parcourue à travers l'écusson de Montpellier le jour de la fête des mères, afin de lutter ensemble contre le cancer du sein.

 

 

 

 

 

 

 

 

Collectif Cerveaux Lents

 

 

 

 

 

 

 

Les incontournables du Collectif des Cerveaux Lents,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Licence H

 

 

 

 

 

 

 

 

 

éditeur de Licence H, la première presse à lire aux chiottes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

qui dégomme le cerveau

 

CCL

 

Cerveau Lent volant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  (on dirait du Jan Fabre mais c'est une coïncidence)


 

chat Jimi Hendrix

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons aussi croisé un magnifique chat malin, qui va très bien avec un petit pochoir de Jimi Hendrix (patience, quelques stickers et la peinture arrive ;-)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

shme

 

 

 

 

 

 

Une nouvelle signature, Shme, qui fait une belle entrée en matière

 

 

 

 

 

 

 

 

je me cache car je suis sauvage

 

 

 

 

 

 

 

 

Un/une autre nouveau/nouvelle, qui plus est avec un message écrit intéressant (que nous collectionnons sur http://www.facebook.com/pages/Photograffeurs-de-Pierres-Philosophales/182919405765)

 

 

 

 

 

 

 

 

M Wine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si le sticker M Wine est à consommer sans modération, la bibine si (hips ;-)]}

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

m merde promo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tiens, m fait une promo sur la merde, dommage, nous on adorait plutôt ses personnages stickés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

416 foot eye

Pour finir avec les collages/stickers, nous concluons cette partie avec notre ami 416 et quelques déclinaisons de ses foot-eyes (variantes en couleurs et motifs intérieurs)

 

416 2i4u

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 i 4 u (too, high for you : trop haut/perché pour toi)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

416 foot-eye plait-il

 

 

 

 

 

 

Quésako "Plait-il" ? (en tout cas il est poli, c'est toujours mieux que de dire "hein")

 

 

 

 

 

 

 


 

bite colorée2

 

 

bite colorée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des bites colorées, apparemment spécialité de Montpellier.


note

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Clé de sol de bon aloi en cette Fête de la Musique,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comptoir du Disque tout le monde sait que le rock'n'roll n

 

 

 

 

 

 

 

tout comme l'est le rock'n'roll, qui, comme tout tout le monde le sait, n'est pas une invention humaine mais l'oeuvre du Saint Esprit !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BN

 

 

 

 

 

 

Des BN pochés qu'on retrouve un peu partout (ce qui faisait du bien pour reprendre des forces et continuez de gogo-danser)

 

 

 

 

 

 

Photo033-copie-1

 

 

 

 

 

 

 

 

Encore un de ces pochoirs où l'artiste vomit la peinture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Polar bojo

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos amis les bojos (que nous chassons ici) de chez Polar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Polar bojo2

 

 

 

 

 

 

qui se lâche ici en mode schématique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Zalez

 

 

 

 

Zalez, qui avait fait l'Ecole supérieure des métiers artistiques (ESMA) et cartonne à présent sur Paris

 

 

 

 

 

 

 

 

Moustache XVI

 

 

 

 

 

 

Des moustaches en miroir sur une poubelle,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mains XVI

 

 

 

 

XVI

 

 

 

 

 

 

des mains,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

I love Double H

 

 

 

 

 

 

 

 

des baskets pochées et I love Double H :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

XVI2

 

 

I love Double H moustache

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

c'est signé, XVI « Nous sommes jeunes les gars, le monde est à nous, les opportunités on peut les voir partout »

 

 

Ils ont bien raison, un autre monde - où le street-Art serait vraiment Respecté - est possible, à nous tous de créer des musées à ciel ouvert !!!

 

un autre monde est possible

 


Passionnés de street-Art et de graffiti au sens large, le staff graff du Collectif des 12 Singes (Photograffeurs des 12 Singes, Photograffeurs de Pierres Philosophales) cherche à faire partager son goût pour l'Art mural (cf. " Défense du street-Art, à Montpellier comme ailleurs ", avec une présentation  vidéo et un fascicule téléchargeable pour promouvoir le street-Art local).

 

 

 

Vidéo de ce que nos murs nous donnent à voir pour qui sait les regarder {avec : Al Sticking, des bojos de Polar (que l'on chasse ici), Moustache-XVI, 3LP, Collectif des Cerveaux-Lents, éditeurs du magazine Licence H (cf. la première édition sur http://www.calameo.com/read/000403340ce0529aa011d), Aleister 236 / MC1984, 416, OneVis}

 

 

Administrateurs du groupe "Montpell' s'ouvre au street-Art", nous organisons régulièrement des balades photograffiques pour montrer comment chasser les graffiti et mieux (re)connaître les street-Artistes. Voyez déjà nos compte-rendus sur

 

Le Collectif des 12 Singes a également autoédité "Photograffi(ti)es d’Expressions Murales : Pierres Philosophales", 123 trios de photos de graffs à message écrit pour une philo de folie.

Repost 0
Published by Photograffeurs de Pierres Philosophales - dans Street-Art à Montpellier
commenter cet article
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 15:56

 

Nouveau blog dédié au street-Art de Montpellier : http://streetart-montpell.over-blog.net


 

 

  foot-eye

 

Deuxième balade graffique (cf. aussi Balade graffique dans Beaux-Arts (Printemps de l'Art se Libère, rue Thérèse à Montpellier) voici ici les résultats photograffiques de notre balade entre la place des Martyrs de la Résistance "street-artistique" (en face de la préf) et l'apéro-collage Stick in au Baloard organisé par Buzz'Arts (MERCI à cette association non lucrative, dédiée à la promotion et au développement des arts graphiques émergents, notamment la culture des arts urbains et aux nombreux baladeurs-photograffeurs, BRAVO aux artistes qui exposent dans la rue et au Baloard).

 

 

Pour compléter cette balade graffique, vous pouvez aller voir :

 

 

 

 

Photo006

 

 

 

 

 

 

La balade a commencé très fort avec ce pochoir graffé signé XVI, le même que celui des moustaches ci-bas

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo034

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo007

 

 

 

 

 

 

 

 

Une bite colorée comme on en voit plein dans la rue des soeurs noires (qui rejoint St Roch)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo008

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La relève est assurée avec ici le sticker-artiste Bernabé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo022

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et là Obscene-Puppet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

pingouin

 

 

 

 

 

 

 

 

dont le frère fait ces magnifiques pingouins à base de recommandé de La Poste (vu au départ de la balade mais arraché, voici un exemple entier)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo009

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un des personnages stickés de chez "m"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

foot eye 416

 

 

 

 

 

 

Quand on vous dit que Montpellier est la capitale du sticker, voici une des versions de foot-eye (comme nous nous l'appelons) de 416 (il existe des variantes sur la couleur et la trame de fond)

 

 

 

 

 

 

Photo012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une main qui n'appuie pas sur la gachette (rue du pistolet)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo013

 

 

 

 

 

 

Encore du sticker, qui plus est avec un message (chose rare sur Montpellier, il n'y a pas beaucoup de graff à message, dont la capitale est la planète Mars)

 

 

 

 

 

 

 

Photo014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien caché mais en mode chasse que nous étions nous l'avons quand même trouvé héhé ;-)))

{ah, la joie/l'ivresse du photograffeur qui a trouvé une proie, sans la tuer mais en la partageant avec la Communauté des passionnés}

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo015

 

 

 

 

 

Une philosophie de la branlette {même si selon les Sages d’Israël, il ne s’agit pas de la masturbation ni du coït interrompu : contrairement à celui-ci, il n’y a pas rétention de la matière séminale mais dispersion à l’extérieur (adapté de Rachi sur Genèse 38:9)}.

 

 

 

 

Photo016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une belle preuve de "collaboration" quand l'art est ouvert à tous dans la rue : un street-artiste a fait un pochoir d'une tête de mort, quelqu'un à gratter 666 dans la peinture, un autre a écrit "Satan est ennuyeux"

 

 

 

 

 

 

 

 

collectif cerveaux lents

 

 

 

 

Compilation de différents visuels du très actif Collectif des Cerveaux-Lents, éditeurs du magazine Licence H (cf. la première édition sur http://www.calameo.com/read/000403340ce0529aa011d)

 

 

 

 

 

 

Photo020

 

A Montpellier, le premier café écologique de France a ouvert le 4 février 1997, inaugurant une nouvelle forme de bar à thème. Installé au coeur de la ville, le Cyber Zinc accueille tous les mardis entre 25 et 70 personnes et permet aux absents d'être présents à travers Internet. {la suite de l'article sur http://www.lexpress.fr/informations/express-societe-rendez-vous-au-cyber-zinc_621905.html}

 

 

 

 

Photo021

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une petite oeuvre mignonette, dont même un des proprios de l'immeuble (qui a halluciné en voyant notre petit groupe shooter son mur d'entrée) a finalement reconnu que c'était du "vandalisme" sympathique

 

 

 

 

 

 

 

Photo023

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un de nos potes les champotes ;-)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo026

 

 

 

 

 

 

Quand on vous dit qu'il faut bien regarder partout ... et surtout dans les petites rues (voire ici impasse), on tombe sur des perles comme celle-là

 

 

 

 

 

 

 

Photo027

 

 

 

 

Tout un pan de mur où les oiseaux ont posé leurs ailes (si un habitant du coin qui nous avait snobé car on parlait de street-ART avait vu ça, peut-être aurait-il été d'accord avec nous : la poésie et la beauté peuvent aussi s'exprimer en mode graffiti)

 

 

 

 

 

 

Photo030

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un "Smiley" intéressant car on peut le voir aussi comme un visage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo033

 

 

 

 

et là sa version habituelle, en plâtre

{nous n'avons pas mis les Space Invaders - qui aurait fait ses études à Montpellier - rencontrés car il y en a tellement ... à vous de les chasser ;-) ou sinon c'est aussi }

 

 

 

 

 

 

Photo031

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un visage, dommage que le contraste entre le support et la peinture ne soit pas plus net pour faire ressotir ce beau pochoir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo035

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un t-shirt à coeur ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo036

 

 

 

 

 

 

 

Un signe chinois {si vous connaissez la signification on est preneurs}

 

 

 

 

 

 

 

Roni Rezi

 

 

 

 

 

 

 

 

Roni Rezi, personnage de manga ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo037

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Serait-ce un Phantom ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo040

 

 

 

 

 

 

Toute l'importance de photograffier le contexte, car ici la casquette, le t-shirt, le string, le pantalon et le caleçon sont à relier avec la corde à linge au fond

 

 

 

 

 

 

 

Photo041

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un personnage qui peut (selon nous) être scindé en deux (la bouche pouvant être un perso en mode Mist)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo043

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un trompe l'oeil (peut-être officiel/commandé)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo044

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un bel exemple de porte graffée pour éviter d'être taggée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ecole st joseph

 

 

 

 

 

 

 

même si dans le cas présent ça n'a pas marché (photo avant le passage d'un taggeur-chromeur)

 

 

 

 

 

 

 

Photo045

 

 

 

 

 

 

 

Un graffeur blasé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo046

 

 

 

 

 

 

Euh ... on sait plus que ce que c'est, mais il y avait pleins de ces petits pochoirs, du macadam au béton

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo047

 

 

 

 

 

 

Une bien belle composition avec pochoir, peinture, tagg et graff lettrage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo048

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des bojos de Polar (que l'on chasse ici) nous guide

 

Photo049

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Polar bojos-copie-1

 

 

 

 

vers cette magnifique réinterprétation moderne de Les Époux Arnolfini [peinture sur bois (82 x 60 cm) de Jan van Eyck datant de 1434]

 

 

 

 

 

 

Photo050

 

 

 

 

 

 

Un pochoiriste qui fait des ronds de fumée de cigare

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Al Sticking3

 

 

Al Sticking2

 

 


 

Le top du collage, aka Al Sticking, pour la fin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Al Sticking

 

 

 

Une malheureuse preuve d'intégrisme mural : de cette magnifique oeuvre composée de bulles peintes, de personnage collé et d'une paille en plastique qui rejoint une borne incendie, il ne reste que les bulles (situées trop hautes il faut une échelle).

Quand est-ce que les oeuvres street-artistiques stylées et belles aux yeux seront respectées ???

 

Photo de William, organisateur de l'apéro-collage Stick in au Baloard pour le compte de Buzz'Arts (association non lucrative, dédiée à la promotion et au développement des arts graphiques émergents, notamment la culture des arts urbains)

Repost 0
Published by Photograffeurs de Pierres Philosophales - dans Street-Art à Montpellier
commenter cet article
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 16:18

 

Nouveau blog dédié au street-Art de Montpellier : http://streetart-montpell.over-blog.net


   

Voici les résultats photograffiques de notre

 

 

Balade graffique dans Beaux-Arts

 

 

 

pinceau power

 

 

 

festival "Printemps de l’Art se Libère" (http://www.lartselibere.fr/Collectif-des-12-Singes)

 

 

 

Photograffeurs et curieux de l’Art urbain,

 

 

 

Le staff graff (profil des Photograffeurs des 12 Singes) du Collectif des 12 Singes, fan de graffitis illustratifs et/ou réflexifs (page Photograffeurs de Pierres Philosophales), vous  a proposé une balade graffique dont voici les photograffies :

 

 

 

(pour suivre notre travail de collecte, passez voir "Montpell’ s’ouvre au street-art" et notre "Chasse aux bojos de Polar" ; pour nous envoyer vos photos notre mail est photograffeurs@hotmail.fr)

 

 

 

 

 

femme pochée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3LP-1

 

 

 

 

Pochoir de 3LP (si vous avez des infos sur l'artiste, on est moult fois preneurs car on adore ce qu'il fait)

Vous reconnaissez cette femme ???

 

 

 

 

 

 

3LP-2

 

 

 

 

 


3LP encore (vous reconnaissez ce smoking man ???

 

 

 

 

 

 

 

 

3LP-3

 

 

 

 

 

 

 

3LP avec juste ses 3 points comme signature

 

 

 

 

 

 

 

 

3LP-4

 

 

 

 

 

 

 

 


On dirait du 3LP mais sans signature (vous reconnaissez ce visage ???

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3LP-5

 

 

 

 

 

 

 

Toujours le même avec signature sur la crosse et les 3 points

 

 

 

 

 

 

 

3LP-6

 

 

 

 

 

 

Le chien du trottoir par 3LP

 

 

 

 

 

 

 

 

lions

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3 lions pochés (3LP ? ou rien à voir avec la choucoute ???)


 

 

 

 

 

 

 

 

 

obey

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On dirait un ObeyGiant mais il s'agit d'un pochoir de Pot'z (du Collectif des Cerveaux-Lents), inspiré de la 1ére de couv' de "Sniffin'glue" N°1.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

poppins

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A priori du même auteur que le pochoir suivant (si vous le connaissez, on est preneurs d'infos à son sujet car on adore ce qu'il fait)

 

 

 

 

 

 

 

Sylvain kodama

 

 

 

 

 

 

 


 

Un sylvain (ou kodama) comme on en voit dans Princesse Mononoké) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

robinet

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux indications valent mieux qu'une (mais ni aurait-il pas aussi un lien avec une pancarte vu en manif' contre le gaz de schiste, car le robinet d'eau peut s'enflammer à cause de ce gaz)

 

 

 

 

 

 

 

 

roni rezi

 

 

 

 

 

Connaissez-vous ce Roni Rezi, on dirait un héros de manga ou un personnage à la mode nippone ?

 

 

 

 

 

 

 

Photo018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sckaro

 

 

 

 

 

 

Une oeuvre magnifique graffée en direct-live par Sckaro (sckaro@hotmail.fr)

 

 

 

 

 

 

 

 

Polar Al Sticking Floris coloriage

 

 

 

 

Collage collectif de :

 

 

 

 

 

 

Polar bojos

 

 

 

 

 

 

 

Collage perso de Polar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aleister 236-OneVis

 

 

 

 

 

 

 

 

Montpellier, ville aux moult mille stickers :

 

 

 

 

 

 

 

 

glace

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

panneau

 

 

 

 

 

 

 

 

OneVis encore

 

 

 

 

 

 

 

la lézardière

 

 

 

 

 

 

 

Maison~atelier la Lézardière

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vidéo de photograffies ailleurs dans Montpellier (cf. aussi le groupe dédié)

 

Repost 0
Published by Photograffeurs de Pierres Philosophales - dans Street-Art à Montpellier
commenter cet article